Fruhling in Paris
Je ne regrette de rien.
De temps en temps les causeries influent sur l’ état d'esprit. Je note, qu’il est agréable de voir de vieux amis, surtout si on n’a pas assez de volonté pour renouer les contacts et ils font les premiers pas eux-même.